Our projects

Eau et environnement – Approvisionnement, assainissement et traitement des eaux

Maîtrise d’œuvre de la nouvelle usine de dessalement du Bajo Almanzora (Almería)

Services

Client: Aguas de las Cuencas Mediterráneas S.A.

Lieu: Almería

Activité: Travaux hydrauliques

Investissement Travaux: 62.920.542,47 €

Période: 2006-2011

Télécharger le dossier complet [+]

La nouvelle usine de dessalement règle la pénurie hydrique dans le Levant d’Almería

Il s’agit d’un plan d’exécution étant déclaré d’intérêt général et inclus dans la loi nº 10/2001, du 5 juillet 2001, sur le plan hydrologique national. Cette nouvelle usine de dessalement appartient au système d’approvisionnement en eau pour l’irrigation et la consommation humaine du Levant d’Almería et y sera connectée à travers la conduite qui reliera Carboneras et Cuevas del Almanzora.

Le système de dessalement est réalisé à travers la technologie d’osmose inverse et avec une installation polyvalente pour son aménagement à la demande, modulée et pouvant être facilement agrandie à l’avenir.

L’usine est conçue avec la capacité pour produire 60 000 m3/jour d’eau dessalée, à travers quatre lignes de traitement de 15 000 m3/jour. Il est par conséquent nécessaire de capter un total de 135 462 m3 par jour, pour ce faire, une solution basée sur l’exécution de six puits ayant la capacité d’alimenter une ligne d’osmose (33 400 m3/j), d’une conduite sous-marine construite en polyéthylène d’un diamètre de 1 400 mm avec un tracé parallèle à l’émissaire de saumure et d’un cantre de pompage enterré équipé de quatre pompes pour l’alimentation d’eau de mer au traitement et d’une pompe supplémentaire pour la dilution de saumure selon ce qui est stipulé dans la déclaration d’impact environnemental (D.I.E.) correspondante, est envisagée et développée.

Le déversement saumure est mené à bien à travers un émissaire sous-marin en polyéthylène de 1 000 mm de diamètre et cote -25, et l’eau produite pour la consommation humaine est stockée dans deux réservoirs semi-enfouis de 12 000 et 24 000 m3 et l’eau destinée à l’irrigation, dans un bassin de 48 000 m3.